Comment fonctionne la saponification à froid ?

Alors la saponification à froid qu’est-ce que c’est ? Peut-être vous avez déjà entendu parler du processus et de comment ça se passe. On va reprendre toutes les bases tout simplement pour faire son savon.

Alors la saponification à froid c’est la transformation de corps gras en savon sous l’action d’une base d’un alcali ici en l’occurrence la soude caustique. C’est un élément qui a un pH très élevé (pH de 14). C’est le pH très élevé qui agit sur les acides gras, les esters d’acide gras qui sont contenus dans les beurres et les huiles (végétales ou animales) pour les transformer en savon. N’hésitez pas à vous former avec une professionnelle en suivant le programme formation saponification à froid.
saponification à froid procédé

La résultante du mélange d’une lessive de soude caustique avec des corps gras donne bien évidemment du savon saponifié à froid mais aussi de la glycérine. La glycérine végétale si vous partez à partir de corps gras végétaux. La glycérine végétale est obtenue grâce au procédé de saponification. Tout ce qui est savon de Marseille ou savon au chaudron, dans le procédé industriel on lave la pâte de savon pour retirer toute la glycérine végétale. En fait on utilise la glycérine végétale à part pour d’autres choses, pour d’autres soins.

Comment fonctionne le principe de saponification à froid ?

Dans le procédé de saponification à froid, tout l’intérêt est de garder cette glycérine végétale au sein du produit, du savon fait maison ce qui lui apporte principalement son pouvoir hydratant. Quand on parle hydratant dans un produit cosmétique ou dans un savon en fait le terme n’est pas tout à fait exact puisque en fait il s’agit plutôt d’un humectant c’est-à-dire que la molécule d’eau est de toute façon beaucoup trop grosse pour pénétrer dans la peau.

Heureusement parce que lorsqu’on prendrait un bain, on gonflerait tout simplement. On ne peut pas apporter directement de l’eau à la peau, simplement on peut faire en sorte que la peau elle-même retienne avec son pouvoir hydrique, retienne l’eau en son sein c’est d’ailleurs pour cette raison qu’on dit souvent que l’apport d’eau, l’hydratation du corps passe par ce qu’on boit et non ce qu’on met sur la peau et c’est bien vrai. Il n’empêche que des produits comme la glycérine végétale qui sont utilisés depuis plus de 100 ans étaient d’abord utiliser en médecine etc ont toujours fait leurs preuves.

La glycérine attire 3 fois son poids en eau donc elle permet de bien garder un bon taux d’hydratation dans la peau et c’est vraiment un grand intérêt dans les savons saponifiés à froid. En fonction de la recette et les corps gras utilisés, on retrouve environ 7 à 8% de glycérine dans le savon naturel ce qui est énorme.

Pour information à partir de 9 % dans un produit, la glycérine végétale devient kératolytique c’est-à-dire qu’elle commence à être tellement puissante qu’elle commence à avoir un pouvoir exfoliant sur la peau. Le pouvoir hydratant on le garde jusqu’à 9 % maximum dans un produit. Le savon en contient 7 à 8%, on arrive au maximum d’hydratation apportée avec la glycérine donc c’est génial.

Le grand intérêt est d’avoir cette glycérine dans le savon final et d’avoir un pouvoir nourrissant en surgraissant le savon qui consiste à ajouter plus de corps gras que la soude peut transformer en savon surgras.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *