Trace savon : les ajouts en saf

Pour tous les ajouts à la trace du savon, on vous donne quelques exemples mais la liste est non exhaustive.  Vous pouvez laisser libre cours à votre imagination pour pouvoir faire plein d’ajouts ou des combinaisons d’ajouts en limitant de préférence le nombre d’ajouts à 3 ou 4 dans chaque recette de savon artisanal au-delà de 4, on perd les intérêts.

Pour rappel à la trace, on n’ajoute pas plus de 10% du poids des huiles en ajout. Il n’y a pas grand intérêt à ajouter des petites quantités de chaque. Pour en savoir plus sur la fabrication de savon découvrez notre formation savon.
trace savon les ajouts

Extraits lyophilisés

Il est préférable d’avoir 2 ajouts bien concentrés que 5 avec moins d’1% ce qui n’a pas vraiment d’intérêt. Par exemple vous avez les extraits lyophilisés qu’on retrouve dans des boutiques spécialisées. Vous pouvez trouver des laits d’avoine, des laits de coco lyophilisés c’est-à-dire que les ingrédients ont été séchés pour retirer l’eau des actifs ce qui est très intéressant en fabrication de savon naturel solide.

Plus on ajoute de l’eau plus on aura un savon mou. Les ajouts sont limités à 10% à la trace d’une part pour les ajouts qui contiennent déjà de l’eau, cela permet d’éviter d’ajouter trop d’eau à la recette et d’autre part pour ne pas déstabiliser la recette et la réaction de saponification à froid.

En partant d’un extrait lyophilisé comme les laits ou autres actifs sous forme lyophilisée, cela permet d’avoir une forte concentration en actif sans avoir une quantité d’eau trop importante dans la recette.

Pour la préparation des extraits lyophilisés comme le lait de coco, le lait d’avoine, il est préférable de les diluer dans de l’eau avant de les incorporer au mélange à la trace parce que même si il y a déjà de l’eau dans votre recette, vous devrez mixer beaucoup plus afin de bien homogénéiser la pâte à savon. De plus vous n’êtes pas à l’abri d’une mauvaise dilution, vous risquez de retrouver des amalgames, des petits grains non dilués.

Pour faciliter l’incorporation, vous diluez les extraits lyophilisés dans un peu d’eau tiède de préférence ou à température ambiante avec de l’eau déminéralisée. Assurez-vous que le total de l’eau et de la poudre ne dépasse pas les 10% du poids total des huiles. Inutile d’ajouter beaucoup d’eau, vous avez juste besoin de suffisamment d’eau pour obtenir une texture un peu crème qui pourra s’amalgamer beaucoup plus facilement.

Si vous réalisez d’autres ajouts, c’est pareil, il faut tout additionner et ne pas dépasser les 10%. Généralement avec les extraits lyophilisés, on ne fait pas trop d’ajouts puisqu’étant donné qu’il faut intégrer un petit peu d’eau, on arrive rapidement au 10%.

Poudres

Ensuite vous avez les poudres (argile, rhassoul, ortie, algues etc). Pour les poudres, on réduit les quantités. En effet les poudre (argile) accélèrent la prise comme dans un gâteau.
Pour débuter, on vous invite à limiter les poudres à 5% du poids des huiles car cela aura tendance à accélérer votre trace, vous aurez des difficultés à les incorporer correctement sans sur-mixer.

Pour les argiles, les poudres, la quantité des 5% du poids des huiles est correcte, cela vous permet de combiner avec un autre ajout (fragrance etc). Le rhassoul possède des propriétés intéressantes pour le savon si vous souhaitez un savon lavant et efficace.

A vous de voir les propriétés des différentes argiles. Vous pouvez aussi exploiter la couleur des argiles pour faire des marbrages et des savons colorés. On en reparlera. Il faut toujours bien calculer sa recette savon maison pour s’assurer qu’on a la bonne quantité au niveau des ajouts.

Exfoliants

Un autre type d’ajout, ce sont les exfoliants. Il y a plein d’idées que vous pourrez trouver pour avoir un effet exfoliant dans votre savon. Par exemple il y a le sable de préférence très fin, il y a le mare de café, les graines de pavot qui sont très jolies sur un savon avec une base blanche. Beaucoup de possibilités diverses et variées qu’on retrouve dans des boutiques spécialisées.

Pour les exfoliants, la quantité des 10% du poids des huiles n’est pas adaptée sinon vous risquez d’avoir un savon trop exfoliant. En général une cuillère à soupe rase pour un kilo de pâte de savon suffit.

C’est à vous de doser en fonction de la sensibilité de votre peau. Si vous souhaitez quelque chose de léger, vous en mettez en quantité raisonnable. Pour un savon spécial pour gommer les pieds, vous pouvez fabriquer quelque chose de plus abrasif, tout dépend de l’utilisation que vous souhaitez en faire.

Mon conseil pour les ajouts c’est de débuter sur des petites quantités. Il est préférable d’en mettre un peu moins pour voir comment ça se passe car il peut y avoir différentes interactions entre les ajouts de votre recette. Vaut mieux commencer par en ajouter peu puis progressivement vous en ajoutez davantage en quantité et en nombre d’ajouts.

Nous avons aussi les pigments notamment les oxydes, les micas, les extraits de plante. Tous ces ingrédients qui ont vocation à colorer votre savon. On en parle l’article sur les marbrages.

Vous avez un projet de créer une savonnerie, découvrez notre formation savonnerie.

4 commentaires

  1. Merci infiniment!

  2. Bonjour,
    Oui le total des ajouts ne doit pas dépasser 10% du poids des huiles

  3. Les ajouts en poudre ne doivent pas dépasser 10% mais si on met différent ajouts comme une fragrance à 5% dois-je diminuer 5% du 10% ou ce sont des pourcentages qui s’additionne…je ne suis pas claire mais dans le cas d’un savon à 1000g puis-je mettre 50g de fragrances plus 100g de ajouts en poudre ou je dois mettre 50g et 50g

  4. Oh merci beaucoup pour ces éclaircissements votre blog est simplement topissime j’adore vous lire.
    Bonne continuation ☺️😘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *