Comment faire son savon sans huile de palme ?

Comment faire son savon avec un recette sans huile de palme ? C’est une question fréquente que l’on retrouve un peu partout. « J’ai trouvé cette belle recette de savon sur Internet, mais elle contient de l’huile de palme. Comment puis-je la modifier et fabriquer du savon sans huile de palme ».

On peut aussi se poser légitiment la question : « Qu’est ce qu’il y a de mal à utiliser de l’huile de palme ? ». On ne rentrera pas le débat dans cet article mais il est possible d’éviter l’huile de palme. Comment faire son savon sans huile de palme ?

faire son savon

Pour vous aider à lire et à calculer vos propres recettes de savon maison, vous pouvez utiliser un calculateur en ligne de fabrication de savon qui donne des informations sur les qualités que chaque huile confère à un pain de savon.

Dans cet article, on évoque les alternatives pour fabriquer du savon artisanale à froid sans huile de palme. Soit remplacer l’huile de palme par une huile similaire ou soit remplacer l’huile de palme par des huiles végétales plus douces. Pour chaque solution, vous trouverez des informations montrant comment faire du savon et apporter des modifications à votre recette. Vous trouverez  également des suggestions générales pour obtenir un savon saponification à froid recette plus dur, sans huile de palme.

Avant de pouvoir substituer une  huile de palme dans une recette, nous devons d’abord savoir pourquoi elle est présente dans la composition et ce qu’elle apporte à un savon à froid final. Pour en savoir plus sur le savon saponifié à froid bienfaits.

L’huile de palme est une « huile dure ». Cela signifie qu’elle rend votre savon plus dur. Elle n’est pas très pétillante, mais elle contribue à la stabilité de la mousse. Les autres « huiles dures » sont le suif, le saindoux, le beurre de cacao et, dans une certaine mesure, le beurre de karité. L’huile de noix de coco permet également d’obtenir un pain de savon solide dur, avec une belle mousse en prime, mais il est fort probable qu’elle figure déjà dans la recette.

Faire son savon sans huile de palme en remplaçant par une huile similaire

  • Beurre de cacao : C’est une graisse qui produit une barre de savon solide  avec une mousse crémeuse. Si vous en utilisez plus de 15 % dans une recette de savon savon solide maison, cela peut provoquer des craquelures. Il existe une version non parfumée du beurre de cacao si vous ne souhaitez pas que le parfum se propage jusqu’à mon savon final. Mais si vous aimez le parfum du beurre de cacao non raffiné, vous pouvez tout aussi bien l’utiliser.
  • Beurre de karité : C’est un beurre qui hydrate et nourrit la peau. Il ajoute un peu de dureté, mais pas trop, donc vous ne pouvez pas le remplacer complètement. Ne dépassez pas 10 à 15% dans une recette.
  • Huile de noix de coco : si l’huile de noix de coco est déjà présente dans votre recette, vous ne voudrez probablement pas en ajouter. La règle générale est de ne pas dépasser 25 à 30 % de la recette, sinon votre peau risque de commencer à s’assécher.  Si vous dépassez les limites recommandées, il faudra ajouter des huiles hydratantes supplémentaires pour compenser.
  • Huile de babassu : Elle a des propriétés similaires à l’huile de noix de coco. Elle peut également être utilisée comme substitut direct de l’huile de noix de coco en cas d’allergie. L’huile de babassu est plus difficile à se procurer mais vous pouvez en retrouver sur Internet.
  • Suif/Lard : Vous pouvez le substituer en proportion directe à l’huile de palme ; en utilisant jusqu’à 25 à 35% dans une recette. Certains peuvent ne pas aimer l’utilisation de suif ou de saindoux dans le savon maison, car ce sont des sous-produits animaux. Nous évoquons toutes les possibilités dans cet article. A noter qu’il est bon d’utiliser quelque chose qui serait normalement jeté. En revanche il est possible que des antibiotiques et autres toxines soient concentrés dans les graisses des animaux. Si vous êtes certains de l’origine des graisses provenant d’animaux en pâturage avec une alimentation saine et des conditions de vie respectables pourquoi pas ! Il existe bien évidemment toutes les autres alternatives d’origine végétale évoquées plus haut, si vous souhaitez éviter tous les produits d’origine animale pour faire un savon naturel végétal.

Remplacez par des huiles végétales de la recette

Vous pouvez utiliser toutes les huiles végétales dans votre recette de savon naturel maison, tout en obtenant un bon pain de savon. Il faut surtout garder à l’esprit qu’il faut un peu plus de temps pour que le savon se raffermisse dans le moule à savon afin d’obtenir un pain de savon dur.

Un ingrédient de base dans la plupart des recettes de savon est l’huile d’olive, qui est une huile « douce ». Elle est d’abord très molle, mais finit par durcir. Vous pouvez faire du savon avec jusqu’à 100% d’huile d’olive. C’est une huile idéale comme produit de remplacement dans une recette.

Le problème avec l’huile d’olive est qu’elle crée un savon qui mousse peu. Pour remédier à ce problème, assurez-vous que la recette contient également de l’huile de coco (qui fait mousser) et/ou de l’huile de ricin (qui fait mousser).

Conseils pour rendre le savon sans palme plus dure

La recette savon maison sans huile de palme a tendance à être plus doux au début. Il faut surtout lui laisser plus de temps pour se mouler et durcir que dans d’autres recettes.

Voilà ci-dessous quelques autres conseils qui pourraient vous aider :

Réduisez la quantité d’eau dans votre recette. Cela est particulièrement utile lorsque vous utilisez des recettes de savon sans palme dans un moule à savon  en silicone. Une autre méthode est  de doubler la quantité d’eau par rapport à la proportion de soude caustique. Cela donne une réduction assez importante pour l’eau, alors préparez-vous à ce que votre savon se mette en durcir plus rapidement pendant le mélange.

Utilisez le congélateur. Si votre savon ne sort pas du moule à savon professionnel après plusieurs jours, essayez de le mettre au congélateur pendant la nuit ou jusqu’à ce qu’il soit assez ferme pour sortir. Mettez le pain à l’air libre pour qu’il durcisse pendant quelques jours avant de le découper et de le manipuler plus avant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *