Comment ajouter du lait pour son faire son savon maison ?

Comment fabriquer du savon avec des ajouts en dilution de soude. Pour les ajouts en dilution de soude, on retrouve les liquides comme les laits végétaux, les laits animaux ou les jus par exemple le jus de carotte. On peut largement dépasser les 10% pour tous ces ajouts en les substituant en partie ou en totalité à l’eau de dilution de soude. Il s’agit de remplacer une partie de l’eau déminéralisée par un autre liquide.

fabriquer du savon avec les ajouts en dilution de soude

Evidemment comme on le mélange directement à la soude caustique, votre lait ou jus sera altéré par la causticité de la soude. Néanmoins cela apporte un intérêt et de la douceur au savon solide en ajoutant un pourcentage important de lait et permet aussi d’ajouter plus d’ajouts à la trace. En effet on conserve les 10% d’ajouts à la trace. On ne prend pas en compte les corps gras contenus dans les laits animaux par rapport au surgraissage.

Comment ajouter du lait dans son savon maison ?

Dans votre calculateur en ligne, vous ne pouvez pas indiquer que vous diluez dans du lait ou autre liquide, il faut conserver le surgraissage que vous souhaitez. Le lait animal ayant des corps gras, cela augmentera le surgras du savon fait maison. Pour ces savons en particulier si vous substituez 100% l’eau déminéralisée par un lait animal, privilégiez un surgraissage à hauteur de 6% au lieu de 8%. Le pourcentage de surgraissage apporté par le lait n’est pas pris en compte dans le calcul de votre recette.

Le lait apporte une grande douceur au savon surgras, beaucoup de crémeux. En revanche si vous remplacez 100% de lait à la place de l’eau alors le savon sera moins moussant. C’est aussi l’intérêt d’un savon en saponification à froid au lait qui sera doux pour la peau et apportera toutes ses propriétés.

Il y a un procédé de fabrication spécifique pour ces ajouts en dilution de soude qu’on trouve dans la savonnerie artisanale. Comme évoqué dans les articles précédents, le mélange entre l’eau et la soude caustique augmente la température et dégage beaucoup de chaleur. Dès que vous mélangez votre soude caustique dans l’eau ou un autre liquide, il se crée une montée en température jusqu’à 90°C. Cette montée de température n’est pas adaptée pour les laits d’une part à cause du pH de la soude caustique et d’autre part par la montée ultra-rapide en température qui font cailler le lait. Le lait devient épais et grumeleux. Il change de couleur et vire vers l’orange foncée à cause du sucre contenu dans les laits. On ne peut pas mettre le lait liquide avec la soude caustique c’est impossible donc il faut prévoir un jour à l’avance la préparation de l’ajout du lait ou jus.

Il faut définir le poids du lait ou jus et les mettre dans un bac à glaçons conservé dans un congélateur. Lors de l’ajout de votre soude caustique pour faire votre mélange, vous ajoutez la soude tout doucement dans les glaçons, la soude réagit avec les glaçons qui commencent à fondre lors du mélange.

On peut aussi faire le mélange dans un bain-marie d’eau froide pour limiter la montée en température. Il y aura toutefois des effets physiques ou odorants qui se produiront. Les laits virent au jaune orangé, c’est normal. Ils ont tendance à épaissir.

Je vous déconseille de remplacer en totalité l’eau. De mon côté je vous recommande de faire un 50/50. Par exemple dans votre recette savon maison si vous devez mettre 200 g d’eau déminéralisée, alors vous pouvez prendre 100 g de lait et 100 g d’eau. Vous congelez le lait et l’eau ce qui diminue l’effet de réaction avec les sucres contenus dans les laits.

Pour les jus de fruit et légumes, c’est moins grave. Sans compter que de toute façon si vous faites 50% en dilution de soude, vous pouvez en ajouter après à la trace, on en parle dans un autre article. La chose à retenir si vous faites des ajouts en dilution de soude, c’est de congeler au préalable votre lait ou votre jus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *