Comment résoudre 5 problèmes fréquents liés à la fabrication de savon ?

Dans cet article, on aborde toutes les problématiques générales pour faire son savon afin de vous aider à diagnostiquer les problèmes qui peuvent arriver avec vos savons. On évoque tous les problèmes courants par rapport à l’aspect général du savon solide.

comment resoudre problemes fabrication savon

Savon qui est trop mou

Un des problèmes les plus courants c’est d’obtenir un savon qui est trop mou c’est-à-dire après plus de 48 heures de fabrication, votre  savon n’est pas suffisamment dur pour être démoulé. Lorsqu’on dit trop mou, on parle du cas où le savon n’a pas durci du tout ou bien il est mou comme de la pâte à modeler, impossible à couper et à démouler.

Si le savon reste liquide, vérifiez d’avoir bien utilisé de la soude caustique (hydroxyde de sodium). Il peut y avoir plusieurs causes dans ce cas de figure. En fonction de toutes les informations présentes ici, vous pourrez diagnostiquer quel est le problème.

Pensez à toujours utiliser une fiche de fabrication pendant votre réalisation de savon de façon à noter toutes les mesures, les ingrédients afin de pouvoir vérifier en cas de problème s’il n’y a pas d’erreur dans les dosages et éviter les soucis. Notez ce que vous faites si vous avez identifié un souci lors de la fabrication ou vous avez observé quelque chose d’anormal. Toutes vos notes peuvent être utiles lors du démoulage voire des semaines après afin de suivre l’évolution de votre savon.

Le savon trop mou peut être causé par des erreurs dans le dosage des ingrédients, vous pouvez vite vous en rendre en compte. Ensuite cela peut être un pourcentage d’eau trop important. Vous avez trop concentré votre lessive de soude donc le savon a beaucoup de mal à sécher. Les erreurs peuvent aussi venir de votre balance si elle ne fonctionne pas bien, il est possible que vous ayez les bonnes valeurs à la pesée mais que votre balance ne soit pas calibrée ou trop vielle. Pensez à vérifier de temps en temps avec un poids que votre balance vous indique la bonne pesée. Il est possible que le problème puisse venir d’un surplus d’eau ou un trop plein d’huiles liquides. Comme on l’a évoqué avec les 100% notamment les 100% olive, plus vous avez un fort pourcentage en huiles liquides moins le savon sera dur. Vérifiez dans le calculateur en ligne Soapcalc, l’indice de dureté pour vérifier la cohérence. Si la fourchette indique que le savon aura tendance à être mou dans ce cas là c’est normal, ça vient tout simplement de la recette savon maison. Troisième cause qui peut aussi être une combinaison des 3 causes, c’est un trop fort surgraissage c’est-à-dire qu’il y a trop d’huiles qui restent non-saponifiées dans votre savon et donc il est forcément trop mou. Souvent c’est une erreur d’une des 3 ou bien une combinaison de plusieurs de ces facteurs.

En cumulant un peu trop d’eau, un peu trop d’huiles liquides et un trop fort surgraissage, le savon sera forcément beaucoup trop mou. Que faire ? S’il ne s’agit pas d’une erreur de pesée et de recette alors c’est simplement le fait que le savon est trop peu concentré en lessive de soude dans une recette qui a déjà beaucoup d’huiles, il suffit de le laisser sécher beaucoup plus longtemps, il finira par durcir et vous pourrez le démouler, le découper et l’utiliser. En revanche il faudra attendre plusieurs semaines voire plusieurs mois.

Si c’est un trop fort surgraissage entre 15% et 20%, le savon ne séchera jamais. Il ne s’agit pas d’un problème de trop d’eau, c’est un problème de trop d’huiles non saponifiées. Dans ce cas-là, le savon surgras ne sèchera pas et il rancira très vite car les huiles non saponifiées au contact de l’air finissent par s’oxyder. Le savon peut quand même être utilisé mais ça ne sera pas optimal soit il faut attendre soit c’est un problème d’un trop fort surgraissage dans ce cas il faudra l’utiliser assez rapidement pour qu’il ne s’oxyde pas trop vite.

En revanche si c’est un problème de dosage ou de recette ou autre dans ce cas-là, il faut tester le pH en fin de cure. Je vous invite à consulter la leçon avec la vidéo sur le sujet. De toute manière quoi qu’il en soit, il faut tester le ph en fin de cure. Il est inutile de le tester au démoulage puisqu’au démoulage un savon sera toujours caustique. Vous patientez 4 à 6 semaines puis vous testez le pH comme dans une savonnerie artisanale.

L’aspect de votre savon après les 6 semaines de cure pourra vous dire s’il peut être utilisé ou pas. C’est important d’attendre car souvent on veut poser un diagnostic. Parfois le diagnostic est assez simple, on comprend rapidement s’il y a un problème ou pas et si le savon est ré-utilisable ou non. En cas de doute, on laisse les savons en cure pendant plusieurs semaines ensuite on avise.

Savon cassant

Pour le savon qui est cassant. Il y a 2 types de cassant, il y a le savon cassant très dur où on est obligé de le casser au couteau pour le couper. Cela vient principalement d’un trop plein de beurres solides. A l’inverse d’un savon trop mou, vous avez un savon trop dur, extrêmement difficile à couper. On est presque obligé d’y aller au marteau pour le couper. En général, il y a soit beaucoup trop d’huiles et de beurres solides, c’est le cas des 100% avec un beurre ou une huile de coco. Ça peut aussi venir d’une concentration de soude qui est beaucoup trop forte donc dans ce cas il n’y a pas assez d’eau. Souvent il s’agit d’un cumul de trop de gras dur et d’une concentration trop forte. Un savon avec un fort pourcentage de gras dur où vous auriez attendu une semaine avant de le couper et dans ce cas là il séchera et deviendra beaucoup trop dur.

Ensuite il y a le savon cassant mais friable c’est-à-dire qu’il est granuleux. Vous pouvez le couper mais il s’effrite. Cela peut venir de trop de poudre dans la composition qui déséquilibre la recette qui rend le savon trop friable. Ou bien il y a trop d’eau. Ou encore il est possible qu’il y ait trop d’eau et une trace pas assez suffisante c’est-à-dire une fausse trace. Quand les gras durs se solidifient au niveau de la pâte à savon, ça épaissit la pâte alors qu’en fait ce n’est pas la trace. A ce moment on peut quand même le mettre dans le moule à savon. La saponification à froid se fera partiellement mais au moment de la découpe comme le processus n’aura pas été fait correctement, le savon sera cassant et friable. Mais la plupart du temps les causes sont une composition avec trop de poudres, trop d’argiles et parfois une mauvaise trace. A vous de voir selon la fabrication comment ça s’est passé et qu’est ce qui peut être la résultante de ce savon cassant friable.

Savon qui suinte

Puis il y le savon qui suinte. Au bout de quelques heures avant le démoulage, vous pouvez observer des petites perles comme si le savon avait transpiré et qui donne un aspect un peu curieux. Ça peut être 2 choses.

Soit il suinte de l’eau c’est-à-dire que lorsque vous l’avez couvert et que la pâte à savon a commencé à chauffer, il y a une condensation qui s’est créée donc c’est normal. Surtout si vous travaillez avec des concentrations pas trop fortes où il y a beaucoup d’eau dans la recette. Il n’y a pas de soucis. Dès que le savon est à l’air, il séchera normalement.

Soit il suinte de l’huile. En général c’est un phénomène normal si vous avez un fort surgraissage et qu’il n’y a pas une couche d’huiles à la surface, vous observez des petites perles ou gouttelettes d’huile. Il n’y a pas forcément d’inquiétudes à avoir. Il faut déterminer si c’est de l’eau ou de l’huile. Ne mettez pas les doigts dessus parce qu’il est possible que ce soit de l’eau et que ce soit caustique. De toute façon les premières heures, et les premiers jours, le savon est caustique donc on ne touche jamais avec les mains. Le mieux c’est d’en prélever un tout petit peu, vous prenez une coupelle d’eau et vous mettez les gouttelettes dans l’eau. Si ça disparait alors c’est de l’eau en revanche si c’est de l’huile les gouttelettes flotteront ainsi vous pouvez déterminer si c’est de l’eau ou de l’huile.

Dans tous les cas, on attend la fin de la cure afin de vérifier le pH et s’assurer qu’il n’y a pas eu de souci au niveau de la fabrication. Inutile de tester le pH au stade du démoulage puisque c’est inutile. Si ce sont des petites gouttelettes normalement ce n’est pas grave. Maintenant s’il y a beaucoup d’huiles ou beaucoup d’eau il peut y avoir un souci. Votre savon ne sera pas utilisable parce qu’il y a soit un problème au niveau de la concentration d’eau ou de la concentration de soude et ça peut être de la soude qui ressort. Ou alors ce sont des huiles qui ne sont pas amalgamées parce que vous n’avez pas eu une trace suffisante et du coup c’est de l’huile qui ressort. S’il y a de l’huile qui ressort cela signifie qu’il n’y a pas assez d’huiles avec la soude dans le savon. De toute façon il faudra être très vigilant, mettre votre savon de côté, bien l’étiqueter Attention peut-être un problème. Vous suivez son évolution au fil des semaines et testez le pH pour être fixé.e afin de vérifier s’il y a eu un problème ou non si le ph est normal.

Effet volcan

Ensuite en ce qui concerne l’aspect général, il se produit dans les premières heures après avoir mis votre savon dans un moule ce qu’on appelle l’effet Volcan. Comme son nom l’indique, il s’agit de la pâte à savon qui gonfle voire qui dégouline sur les bords du moule à savon et peut provoquer une réaction assez impressionnante.

L’effet volcan c’est simple. Il n’a qu’une seule cause, c’est la surchauffe du savon. La pâte à savon qui chauffe tellement avec un dégagement de chaleur se met à gonfler comme un gâteau dans le four voire elle dégouline sur les côtés. La pâte à savon peut redevenir liquide en fait alors qu’elle était devenue solide, ça peut être juste un petit gonflement avec le savon qui craquèle sur le dessus ou bien une pâte à savon qui dégouline énormément.

La surchauffe peut avoir plusieurs causes :

  • Trop d’éléments sucrées dans le savon comme par exemple pour les laits avec un savon au lait de chèvre, les fruits, un savon au miel. Tous ces ingrédients qu’on évite de combiner parce qu’un actif sucré génère une surchauffe donc si on ajoute les 3 éléments sucrés, ça chauffera beaucoup trop.
  • Les 100% composés de beurres et de gras durs comme les 100% coco. C’est un savon qui chauffe très fort.

On ne couvre pas tous les savons qui contiennent du sucre ou les 100% solides parce que le fait de couvrir maintient la chaleur du savon et accélère la surchauffe. On ne fait pas non plus de SAFour puisqu’ils chauffent déjà beaucoup.

Il existe aussi certains moules à savon qui peuvent favoriser ce phénomène. Je pense au moule à savon de récupération type Pringles qui sont recouverts d’une couche métallique qui a tendance à beaucoup chauffer. Si vous observez dans les premières heures que le savon commence à craqueler un petit peu, vous le découvrez et le mettez dans un endroit frais. Evidemment si il commence à déborder de partout, vous n’y touchez pas. Vous mettez des gants de protection et vous le déplacez en sécurité mais vous ne touchez pas un savon à mains nus à ce stade. Le savon n’est pas inutilisable, il faut juste le laisser terminer le processus normalement avant de le démouler. Il faudra tester le pH mais vous pourrez l’utiliser. Sachant que si le savon a beaucoup chauffé, il devient vite dur donc une fois qu’il a commencé à refroidir ne tardez pas à le découper sinon il risque d’être très difficile à couper.

Plus il chauffe plus le processus s’accélère et il devient dur rapidement. Le savon sera juste inesthétique s’il gonfle et craquèle sur le dessus mais a priori pas de souci d’utilisation. Si vous voyez qu’il commence à surchauffer alors placez-le dans un endroit plus frais soit à l’extérieur soit dans le frigo pour diminuer la température et comprendre ce qui a causé le problème afin d’éviter d’être confronté.e de nouveau à ce souci.

Trace trop rapide

Un problème qui peut aussi apparaître au niveau de la fabrication est l’arrivée d’une trace trop rapide. Lorsque votre trace arrive rapidement (problème fréquent), il peut y avoir plusieurs causes. En général c’est qu’on a trop mixé.

A partir du moment où vous mélangez les corps gras avec la soude caustique, le processus de saponification est déclenché et il ne s’arrête uniquement lorsque la saponification est terminée. Que vous mixiez ou non le processus se fera, la soude transforme progressivement les corps gras en savon. Vous n’avez pas forcément besoin de sur-mixer. Même si vous mixez un petit peu, vous mélangez et vous partez, vous revenez au bout d’une heure, la pâte à savon aura durci.

Il ne faut pas sur-mixer, mixez tranquillement petit à petit, mélangez. Ne sur-mixez pas sinon le savon prendra rapidement ce qui accélère le processus et amène une trace rapide. En général une trace trop rapide qui devient ingérable au moment de la mise en moule vient du fait d’avoir trop mixer. Il y a eu trop de coups de mixeur dans la pâte. Ou bien ça peut venir aussi de trop de gras durs ou de pas assez d’eau. Ça peut aussi être une combinaison de tout ça.

Si vous avez des problèmes de trace, commencez par moins mixer, mixez un petit peu et mélangez manuellement pour voir comment la trace épaissit et pour gagner un peu de temps surtout si vous faites des ajouts et que vous séparez la pâte en plusieurs parties pour faire des ajouts, ne sur-mixez pas. Prenez le temps de voir comment la pâte elle-même continue à épaissir pendant que vous préparez vos ajouts, la pâte continue à s’épaissir. Surtout si vous n’avez pas assez mixé et que la trace n’est pas assez nette dans ce cas vous pouvez toujours remixer avant de mettre en moule après vos ajouts ou attendre que ça épaississe mais ne sur-mixez pas à la base pour éviter que ça devienne ingérable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *