Comment fabriquer sa propre recette de savon maison ?

Alors dans cet article  on évoque comment fabriquer du savon à partir de sa propre recette, comment l’équilibrer. Comment réaliser vos propres recettes en plus de celles que je vous donnerai ? Le but c’est que vous puissiez être complètement autonome pour fabriquer vos propres recettes de savon à l’infini.

fabriquer sa propre recette savon

Tout d’abord les règles de base c’est-à-dire ce sur quoi il faut se baser pour débuter, le cadre de base. En fonction de vos expériences vous pourrez bousculer ce cadre mais pour commencer ce sont de bons repères à prendre en compte pour élaborer sa recette parce que souvent on ne sait pas trop par où commencer et par quoi commencer. On l’a vu avec le calculateur Soapcalc qui vous donne énormément d’informations. On ne connait pas forcément toutes les huiles par cœur.

On connait bien les huiles principales qu’on aime bien utiliser mais quand on souhaite tester d’autres huiles et incorporer d’autres corps gras dans sa recette, ça vous permet d’avoir des bonnes indications. Vous avez énormément d’informations aussi dans l’e-book, je vous invite à regarder les 30 huiles et trois beurres végétaux avec leurs propriétés que j’ai détaillées avec les concentrations pour vous aiguiller dans l’élaboration de votre recette. On évoque des principes de base qui de toute manière peuvent être ajustés. Dans l’ensemble on continue de se référer à ces règles et ces proportions.

Faire son savon avec un équilibre entre les corps gras solides et liquides

Première chose : la proportion entre les corps gras solides durs et les corps gras liquides. On peut parler d’huiles et beurres mais il y a des huiles qui sont également solides à température ambiante en tout cas dans les latitudes tempérées. Il s’agit de l’huile de coco et l’huile de palme. Ce sont 2 huiles qui ont une texture solide et qui possèdent sensiblement les mêmes propriétés que les autres beurres dans le savon saponifié à froid. Corps gras solide, corps gras liquide, ce sont les bases à prendre en compte pour établir votre recette. Commencez à séparer les différents ingrédients afin de déterminer comment vous voulez les répartir.

Pour commencer, je vous conseille de rester sur 40 % de corps gras solide et 60 % de corps gras liquide pour bien équilibrer les propriétés de votre barre au niveau de la dureté puisque les corps gras solides apportent de la dureté mais aussi pour ne pas avoir une prise du savon, une trace trop rapide qui peut poser problème si vous n’avez pas la rapidité et la dextérité d’aller vite.

Pour pouvoir avoir à la fois un savon qui soit suffisamment dur à la final mais qui ne vous cause pas de problème à la fabrication le ratio 40 % de solide et 60 % de liquide c’est le meilleur pour débuter et obtenir avoir un bon savon solide  et un savon facile à réaliser. Il n’y a pas vraiment de restriction en termes de quantité après dans ces 2 portions.

Les seules choses à prendre en compte c’est d’une part de ne pas mettre une trop grande proportion d’huile de coco. Pour l’huile de coco on conseille d’éviter de dépasser 30 % parce que c’est une huile qui est très détergente. C’est une huile qui est très bien pour le savon naturel puisqu’elle a des propriétés très moussantes, lavantes etc mais on évite d’en mettre plus de 30 % pour ces mêmes raisons et garder un savon-soin et l’équilibrer avec d’autres corps gras. Évitez de dépasser 30 % d’huile de coco.

Huiles sensibles dans le savon maison

La deuxième restriction concerne les huiles sensibles. Les huiles sensibles sont les huiles sensibles à l’oxydation en l’occurrence le rancissement. Vous avez certainement déjà observé en cuisine avec des huiles végétales, le beurre, la margarine, quand elles rancissent elles changent d’aspect au niveau de la couleur et au niveau de l’odeur, il y a une odeur désagréable, c’est l’oxydation des corps gras avec l’air. La saponification à froid accélère le rancissement des huiles déjà sensibles au rancissement. On limite les huiles sensibles à 15 % dans la recette.

Comme je vous disais tout à l’heure les huiles raffinées sont moins sensibles au rancissement, certaines personnes dépassent largement les 15 % d’huiles sensibles et n’ont pas de problème. Ce sont principalement avec des huiles raffinées parce qu’avec des huiles vierges on ne dépasse vraiment pas les 15 %. Parfois selon les cas les huiles ultra-sensibles sont limitées à moins de 5 %. Après tout dépend des autres huiles de la recette. Tout est une histoire d’alchimie et de différents mélanges. Donc 15 % pour les huiles sensibles maximum du total de la recette et 30 % maximum pour l’huile de coco sinon le ratio 40/60 pour les liquides et les solides.

Quelle pourcentage d’eau dans votre recette de savon maison

Pour l’eau c’est la deuxième chose à prendre en compte. C’est le pourcentage d’eau. Il y a deux choses au sujet de la lessive de soude. On utilise de l’eau déminéralisée. Il y a la quantité d’eau en elle-même et la concentration de soude dans l’eau puisque vous allez avoir une quantité d’eau pour dissoudre la proportion de soude. Vous pouvez augmenter la quantité d’eau dans votre savon c’est intéressant pour ralentir la trace. Il faut savoir que de toute manière la concentration de soude doit toujours se trouver entre 25 % et 40 % maximum. Le 40 % c’est pour des exceptions précises notamment pour des savons qui seraient composés uniquement d’huiles liquides pour éviter d’avoir un savon qui est trop mou. En général la lessive de soude est concentrée aux alentours de 25 à 35 % et en moyenne entre 29 et 31 %. C’est ce qu’on trouve d’ailleurs dans le commerce dans les soudes toutes prêtes liquides. Il faut vérifier sur la bouteille en général c’est entre 29 % et 31 % de concentration de soude dans la lessive.

Voilà les principes de base donc le 40/60, on évite de dépasser 30 % d’huile de coco pour ne pas avoir un savon trop détergent mais l’huile de coco est très intéressante, elle apporte une belle mousse, elle aide à éclaircir le savon on en reparlera dans le module marbrage pour avoir un savon plus clair parce que l’huile de coco en elle-même est très blanche et c’est une des seules huiles à être aussi claire. Les huiles sensibles maximum 15 %. Et le pourcentage d’eau à garder entre 25 % et 40 % maximum.

Voilà les bases pour construire votre recette. Vous pouvez choisir parmi les différents huiles et beurres que vous avez envie d’essayer en fonction de toutes les indications comprises dans notre e-book pour pouvoir choisir les propriétés. Il n’y a pas l’intégralité des huiles et des beurres existants mais vous trouverez sans problème des choses intéressantes dans notre livre électronique ou par vos propres recherches. En fonction de votre domicile, vous trouvez des huiles et des producteurs locaux où que vous soyez sur la planète donc c’est intéressant aussi d’utiliser les ressources que vous pouvez avoir chez vous, localement comme une savonnerie artisanale et profiter des propriétés cosmétiques de ces huiles.

Personnellement tout au long des articles, je n’utilise que des huiles végétales mais vous pouvez utiliser les huiles végétales et animales également, ça fonctionne très bien et ça fait des savons très doux et très durs comme le savon au lait de chèvre. ​​​

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *