Savon au lait d’ânesse

savon lait d'anesse

Propriétés du lait d’ânesse

Le lait d’ânesse est utilisé dans la cosmétique depuis l’antiquité. On le retrouve dans les produits pour la peau et les savons.

Le lait d’ânesse est proche de celui de la femme dans sa composition chimique. Il est riche en acides gras et en vitamines et a été utilisé parfois comme lait de substitution pour les bébés.

On dit que le lait d’ânesse permet de réduire les rides, il peut soulager l’eczéma et le psoriasis. Dans tous les cas on lui reconnait des vertus adoucissantes et protectrices. Il possède aussi une action anti-oxydante sur la peau et contribue à régénérer l’épiderme.

Le lait d’ânesse renforce les défenses naturelles et améliore le transit intestinale.

Caractéristiques du lait d’ânesse :

  • Omégas 6 : régénération la peau
  • Omégas 3 : réduction la perte hydrique et améliorer l’hydratation.
  • Vitamines A : amélioration du renouvellement cellulaire
  • Vitamines C et E: Action anti-oxydant

Inconvénients du savon du lait d’ânesse

Dans la grande famille des savons, le savon au lait d’ânesse est un type de savons à la mode.

Produit rare et onéreux

L’ânesse produit peu de lait en moyenne entre 3 à 4 litres par jour environ pendant les naissances. Durant cette période le lait est réservé en priorité à l’ânon sinon la production est d’1 litre de lait d’ânesse par jour.

Le rendement de l’ânesse étant faible, il est difficile d’automatiser la traite de l’ânesse, l’éleveur est donc obligé de traire à la main (environ une traite toutes les 3 heures).

C’est un produit rare et cher car la production est extrêmement faible. Le lait d’ânesse coûte entre 25€ et 30€ par litre.

Lait d’ânesse : matière première fragile en savonnerie

Le lait d’ânesse est un lait très fragile qui s’oxyde rapidement au contact de l’air. Pour les produits cosmétiques (savon ou autre), il faut avoir la garantie que le lait soit traité et transformé juste après la traite. La congélation du lait détruit une partie des principes actifs.

Éthique : exploitation de l’ânesse par l’homme

L’exploitation de l’animal par l’homme peut poser un souci d’éthique. Dans une époque où le cruelty free prend de plus en plus d’ampleur, on peut se poser la question si le lait d’ânesse est une matière première adaptée ?

Pour en savoir plus
Partager avec vos amis
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *