Saponification à chaud, comment ça fonctionne ?

saponification à chaudComme son nom m’indique, la saponification à chaud consiste à bouillir la lessive avec les matières grasses à haute température (de 80° à 100°C). La pâte à savon est cuite jusqu’à la fin du procédé de saponification. Contrairement au savon saponifié à froid, le savon à chaud est prêt à l’emploi plus rapidement.

Avant toute chose, il faut se procurer des matières grasses et préparer les lessives qu’on veut faire agir sur elles pour fabriquer du savon. La saponification à chaud ancestrale transforme les corps gras en savon en plusieurs étapes, l’empâtage, le relargage, la cuisson et la liquidation.
Sommaire

Méthode de saponification à chaud

A l’instar de la saponification à froid, le processus de saponification à chaud est similaire sauf qu’il y  a en plus une cuisson au four qui permet de terminer la saponification totale du savon. Une fois démoulé, votre savon à chaud est utilisable immédiatement toutefois on conseille de le laisser reposer de façon à éliminer l’excès d’eau.

La technique de saponification à chaud aussi appelée savon au chaudron permet d’accélérer la cuisson de la pâte à savon. La fabrication diffère uniquement par la phase de cuisson.

Technique de fabrication à chaud étape par étape

    1. Préparez votre matériel (ustensiles, ingrédients etc) et laissez les à proximité et organisez  le plan de travail avec du papier journal.

    Si besoin voilà ci-dessous une liste de moule à savon  avec un bon rapport qualité/prix.

    Voilà ci-dessous une sélection de moule à savon.
    Moule à savon Prix
    kit de démarrage fabrication de savon maison à froid Voir le prix sur Amazon
    moule a savon Voir le prix sur Amazon
    1. Pesez vos matières grasses avec une balance de précision, fondez-les beurres végétaux dans un pichet et mettez-le dans une casserole spécifique pour le bain-marie puis ajoutez vos huiles liquides.
    2. Pesez l’eau et la soude à l’aide d’un calculateur pour faire votre solution de lessive de soude dans un récipient en verre résistant à la chaleur.  Attention l’hydroxyde de sodium est une substance agressive pour la peau, protégez vous avec un masque de protection pour ne pas respirer les vapeurs de soude.

Soude caustique pour saponification à chaud
soude caustique fabrication savon maison
Voir le prix de la soude caustique sur Amazon

    • Placez le thermomètre au milieu pour vérifier la température
    • Versez vos huiles dans un grand récipient type pyrex pour les faire fondre au bain-marie.
    • Laissez refroidir les 2 mélanges jusqu’à atteindre la température de 60°C.
    • Ajoutez progressivement la lessive de soude à vos huiles et remuez délicatement.  Les huiles et la soude doivent être à la même température lorsqu’ils entrent en contact d’où l’intérêt d’un thermomètre de qualité.
    •  Mixez le mélange jusqu’à obtenir une trace épaisse avec le mixeur-plongeur. Le temps pour atteindre la trace peut varier entre 15 minutes et 1 heure.

    mixeur plongeur saponification à froid
    Voir le prix Mixeur plongeur sur Amazon

    • Remettez le pichet dans la casserole d’eau bouillante et laissez cuire au bain-marie en mélangeant de temps en temps
    • Continuez à remuer fréquemment jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. Au bout d’une heure en général, la pâte à savon devient translucide jaunâtre. Vérifiez son pH afin de vérifier que la saponification est terminée. Si le Ph n’est pas autour de 9, continuez la cuisson. Le temps de cuisson est variable et dépend de la quantité de pâte à savon préparée. Pour le savon de Marseille et le savon d’Alep, la cuisson dure plusieurs jours.
    • Mélangez bien pour homogénéiser la pâte puis goûtez la pâte à savon en prélevant une petite boule de pâte. Si elle ne pique pas et vous avez un goût de savon neutre, vous pouvez ajouter le reste de vos ajouts  (colorants, fragrances etc) à la pâte à savon en mélangeant avec une spatule.
    • Retirez le pichet du bain marie et versez rapidement la pâte à savon dans votre moule à savon en répartissant la pâte avec une spatule en silicone. Raclez bien le fond du pichet. Puis couvrez le moule avec son couvercle.
    • Patientez 24h pour que le savon refroidisse puis démoulez-le pour le découper en pain de savon.

Pour en savoir plus sur le matériel à utiliser pour le savon méthode à chaud.

Matériel de saponification à chaud

Balance de précision pour peser les ingrédients au gramme près

Voir le prix de la balance de précision sur Amazon

 

Moule à savon avec découpeur

  • Mixeur plongeur
  • Thermomètre de cuisson

thermomètre
Voir le prix du thermomètre sur Amazon

  • Gants et Lunette de protection
  • Masque de protection pour ne pas inhaler les vapeurs de soude

masque protection savon
Voir le prix du masque de protection sur Amazon

N’hésitez pas à consulter notre article sur fabriquer son savon en sécurité qui rappelle les mesures de précaution.

L’avantage de la saponification à chaud est que le savon est utilisable en quelques heures. Les ajouts conservent leurs propriétés car ils sont ajoutés après l’action de l’hydroxyde de sodium idem pour les huiles de surgraissage toutefois il est difficile d’obtenir un savon marbré avec cette technique. La texture du savon est moins esthétique que pour le savon à froid.

Recette saponification à chaud

Pour 700 g d’huiles

  • huile de noix de coco : 30%
  • huile de palme : 20%
  • huile d’olive :40 %
  • huile de ricin : 10%
  • Soude et eau à calculer avec un calculateur

Où vous procurez des huiles ou beurres végétaux pour savon ?
huile pour savon
Voir le prix des huiles pour savon sur Amazon

Si vous avez besoin de conseil sur les ingrédients, les ustensiles ou matériel pour fabriquer votre savon au chaudron.

fabriquer un savon a froid

Fabrication de savon à chaud ancestrale

saponification à chaud ancestrale

Empâtage du savon

La première phase de la fabrication d’un savon est l’empâtage. L’empâtage représente la première partie de la saponification. L’empâtage du savon est l’action de mélanger la lessive aux matières grasses. On débute par verser dans une chaudière la lessive où doit se faire la pâte à savon. On chauffe la lessive jusqu’à ébullition puis on y verse les huiles.

Une réaction commence à s’opérer c’est la saponification à chaud. La saponification est un phénomène tout de contact. Il se forme une sorte d’émulsion de la lessive avec la matière grasse qui assure un contact parfait et provoque la réaction. La masse savonneuse doit être homogène afin qu’il n’y ait pas d’huile à la surface ni de lessive dans le fond de la chaudière.

C’est l’opération la plus délicate de l’art de faire du savon qui présente de nombreuses difficultés. Il faut la quantité suffisante de lessive caustique au corps gras pour que le savon puisse se former sans se dissoudre ni produire des grains.

Si le savon se dissout dans la lessive bouillante, il formerait une masse et brulerait au fond de la chaudière. Au contraire si on met trop de lessive, l’ébullition ne permettra pas d’assurer assez de contact entre la lessive et les corps gras ce qui retarde le processus de saponification.

Relargage du savon

Les lessives faibles qui ont permis l’empâtage sont impuissantes à compléter la saponification. Il faut les retirer car elles sont épuisées et aussi parce qu’elles contiennent une grande masse d’eau qui nuit à l’action des lessives fortes nécessaires pour finir la réaction.

L’opération de relargage, spéciale pour les savons à chaud, a pour objectif d’isoler le savon de l’excès de lessive avec laquelle il est combiné. Elle s’effectue après l’empâtage.

On utilise pour le relargage des lessives dites de recuit qui sont des lessives plus ou moins épuisées. Ce sont des lessives alcalines chargées de sel marin qui opèrent cet isolement. On utilise l’insolubilité du savon dans l’eau chargée de sel marin. On ajoute des lessives salées jusqu’à ce que le savon soit réuni à la surface. On fait bouillir le mélange ensuite on laisse reposer. Le relargage est bien fait à partir du moment où la pâte à savon s’ouvre en différents sens.

Cuisson du savon

saponification à chaud

Après avoir retiré les lessives salées utilisées au relargage, il faut achever la saponification en chauffant le savon avec des lessives fortes et salées pour éviter le savon de s’y dissoudre. Il s’agit de saponifier la totalité des matières grasses qui peuvent se trouver non encore saponifiées. La cuisson du savon se fait dans de grandes chaudières en fer battu ou en fonte. On ajoute de nouveau dans la chaudière la lessive de recuit.

Lors de la saponification à chaud, on introduit dans la chaudière la quantité nécessaire de matières grasses avec la proportion de lessive correspondante. On ajoute la graisse à la lessive petit à petit, la masse se transforme en un liquide laiteux créé par la séparation des corps gras en petites gouttes. Le liquide s’éclaircit puis se forme une masse savonneuse (la pâte à savon).

A ce moment de l’opération, la pâte à savon se trouve mélangée à la glycérine qui était combinée avec les acides gras. On soutient le feu afin que la pâte arrive à ébullition et acquiert plus de consistance. Pendant la cuisson de la pâte, on remue en permanence pour que les couches inférieures se mêlent aux supérieures afin que la masse acquière une homogénéité parfaite.

Le feu doit être conduit pour que le mélange arrive à une ébullition modérée. La pâte à savon commence à durcir. Dès que le savon est cuit suffisamment on retire le feu.

Liquidation

Après la cuisson, les opérations qui terminent la fabrication du savon varient avec le type de savon final. Par exemple les savons blancs de Marseille subissent la liquidation qui a pour but de finir la cuisson et d’amener la pâte à savon à un état convenable pour qu’on puisse la séparer de la lessive.

Partager avec vos amis

2 commentaires

  1. Merci pour ces explications

  2. Merci beaucoup je compte me mettre à ce mode opératoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *